Le rapport mondial sur le bonheur est un rapport annuel qui regroupe 155 pays selon leurs niveaux de bonheur. Le rapport prend en compte les réponses concernant le revenu, l’aide social, la communauté, la liberté personnelle et les niveaux de corruption, entre autres, pour déterminer le bonheur d'une nation.


Depuis la première édition du rapport World Happiness en 2012, les pays nordiques - la Suède, la Finlande, le Danemark, la Norvège et l'Islande - sont tous classés dans le Top 10. Cette année, la Norvège est classé numéro un devant le Danemark en deuxième place, et fut au premier rang les 3 dernières années consécutives.

Alors, qu'en est-il des pays nordiques et pourquoi sont-ils si bien classés dans les études du bonheur ? Pour résumé, les pays nordiques ont un solide système de prestations sociales et sont généralement associés à de bons soins de santé, à l'égalité, à une bonne éducation, à la démocratie, à la sécurité et à une faible corruption dans les affaires et le gouvernement.

Un autre élément clé qui contribue au bonheur global par rapport à ceux des pays nordiques est la confiance.


La confiance est tout

Concernant la confiance dans les pays nordiques, cela se rapporte à la confiance de voisinage et à la confiance envers le gouvernement et l’administration. Le rapport de The Prosperity Index publié en 2010 a montré que 74% des Norvégiens, 64% des Danois, 60% des Finlandais et 56% des Suédois pensent qu’ils peuvent faire confiance aux autres.

Andreas Bergh, économiste à l'Université de Lund et Institut de recherche pour l'économie industrielle, a déclaré qu'il existe une «croyance répandue dans la population selon laquelle on peut faire confiance à la plupart des gens et le fait que la plupart des gens peuvent être de confiance se réfère à des choses comme respecter les accords, faire affaire comme il était convenu, se comporter de manière honnête et digne de confiance, afin que vous fassiez confiance aux gens et qu'ils soient dignes de confiance en retour.


Alors, qu'est-ce exactement la confiance ?

Le dictionnaire Merriam Webster définit la confiance comme suit :

1. Garantir la fiabilité de la personne, la capacité, la force ou la vérité à propos de quelqu'un ou de quelque chose : celui dans lequel la confiance est placée

2. Dépendance à l'égard de l’avenir : espoir : dépendance au paiement futur de biens (tels que des marchandises) livrés : le crédit a permis d’acheter des meubles.

3. Un droit de propriété détenu par une personne pour le bénéfice d'une autre : une combinaison d'entreprises ou de sociétés constituées par un accord légal; en particulier : celui qui réduit ou menace de réduire la concurrence

Autrement dit, la confiance peut être décrite comme ayant un sentiment de sécurité avec la conviction que quelqu'un ou quelque chose est fiable et honnête.


Mise en pratique

En 2013, Reader's Digest a mené une expérience sociale globale sous la forme d'un «test de portefeuille perdu» qui a été réalisé dans 16 grandes villes à travers le monde. Dans cette expérience, un portefeuille - avec un nom et un numéro de téléphone, une photo de famille, des cartes de visites et l'équivalent de 50 $ - a été "abandonné" dans un lieu public pour voir si le portefeuille était retourné.

La capitale de la Finlande, Helsinki, qui était autrefois le seul pays nordique de cette expérience, s'est classée numéro un où 11 des 12 portefeuilles ont été retournés.


Les bébés en poussettes dans la rue

Un autre exemple de confiance peut être trouvé dans les nombreuses histoires sur internet de touristes ou expatriés dans les pays nordiques qui sont choqués d'être témoin de la présence de bébés dans des poussettes laissés à l'extérieur d'un magasin ou d'un café alors que les parents vont à l'intérieur pour profiter d'un café ou d’une pâtisserie.

Pour les visiteurs ou les nouveaux arrivants, ce niveau de confiance et de cohésion sociale est difficile à comprendre et à s’habituer. Cependant, dans les pays nordiques, il s'agit d'un autre exemple du type de confiance enracinée dans la société.


Transparence

La transparence est étroitement liée à la confiance.

Depuis 1996, Transparency International (TI) publie l'Indice de perceptions de la corruption (IPC), qui classifie annuellement les pays selon leurs niveaux perçus de corruption grâce aux recherches effectuées.

En 2016, parmi les 176 pays évalués, le Danemark était à égalité avec la Nouvelle-Zélande, suivie de la Finlande et de la Suède en 2ème et 3ème place, et la Norvège en cinquième place avec Singapour.


Qui dit la vérité ?

Le baromètre annuel de la confiance mené par le cabinet mondial de marketing et communication Edelman a montré qu'en 2013, sur les 31 000 répondants interrogés sur 26 marchés à travers le monde, seulement 18% des personnes ont déclaré qu'ils avaient confiance en leur patron pour dire la vérité.

Alors que les statistiques ci-dessus nous ouvrent les yeux, elle est alarmante du fait que le chiffre n'est que légèrement supérieur à 13% des personnes qui ont déclaré avoir fait confiance aux responsables gouvernementaux.

Dans un article publié sur ScienceNordic, Bo Rothstein, politologue suédois et professeur à l'Université d'Oxford, qui a mené des recherches sur le capital social et la façon dont les sociétés et les gouvernements influencent la confiance des uns envers les autres, a partagé le fait que plus nous faisons confiance aux personnes qui nous gouvernent, plus nous avons confiance mutuellement.


La confiance rend les affaires plus faciles

Quand il s'agit de faire affaires, il est inutile de dire que lorsque les deux parties se font confiance, cela rend les affaires beaucoup plus faciles en sachant que toutes transactions profitent à chacun.

Avec une valeur partagée comme la confiance, il existe une coopération et une compréhension qu'une partie ne tentera pas de "tirer avantage" ou de "compromettre" l'autre partie. Ici, la transparence et la confiance sont visibles.

En 1972, l'économiste Kenneth Arrow, primé par le prix Nobel, a déclaré : « Pratiquement toutes les transactions commerciales ont en soi un élément de confiance, certainement toute transaction effectuée sur une période de temps. On peut affirmer de manière plausible qu'une grande partie du retard économique dans le monde s'explique par le manque de confiance mutuelle.

Bien sûr, la confiance affecte aussi positivement les clients d'une entreprise. Dans le journal d'Inc.com Lou Dubois a écrit dans un article de 2010 intitulé «How To Build A Corporate Culture of Trust´» / «Comment construire une culture d’entreprise de confiance» : «Lorsque la confiance existe entre les employés et la direction, et plus important avec les clients, les entreprises vont prospérer».

Dubois écrit également : "Le besoin de construire et de cultiver des relations solides est vital non seulement pour le succès mais aussi pour la survie. Des relations solides sont accumulées au fil du temps en gagnant de la confiance. Et tandis que la plupart des autres secteurs nécessitent des mesures, la confiance est difficile à mesurer. Mais les effets d'un manque de confiance peuvent être clairement évidents (clients malheureux, perte de business) et très coûteux pour votre entreprise. "

Dans le même article, Charles H. Green, fondateur et directeur d'un cabinet de conseil axé sur la confiance aux États-Unis, déclare : «Une organisation qui a un haut niveau culturel de confiance doit se comporter de manière digne de confiance, mais aussi vraiment faire confiance aux autres ".


La Confiance en tant que ressource pour l'économie

Plus tôt cette année, Le Conseil des Ministres Nordiques a produit un rapport intitulé ‘Trust – The Nordic Gold’ qui a déclaré : « En économie, la confiance sociale réduit les coûts de transactions, c'est-à-dire les coûts associés à la garantie d'un accord ". La recherche suggère qu'un haut niveau de confiance sociale est, parfois, la ressource la plus importante pour l'économie d'une société.

Rachel Botsman, un chercheur australien qui enseigne à l'Université d'Oxford, a déclaré à EUobserver : "Les pays nordiques comprennent que la confiance est une monnaie qui peut avoir de nombreux avantages économiques, politiques et sociaux". Comme le montre le Rapport mondial sur le bonheur, les pays ayant des niveaux élevés de confiance ont tendance à avoir une meilleure qualité de vie. La confiance et la fiabilité sont des signes d'une société qui fonctionne bien, tant dans notre vie personnelle que dans notre vie professionnelle.


Alors, à qui faites-vous confiance ?

L'enquête 2017 Trust In Media menée par l'European Broadcasting Union (EBU) a montré que le Danemark, la Suède et la Finlande sont les trois des cinq premiers pays, qui faisaient confiance aux médias traditionnels comme la télévision, la radio et les journaux en Europe.

Roberto Suarez, le responsable du service de renseignement médiatique de l'UER a déclaré : « Il est rassurant que le niveau de confiance du public envers les médias soit si fort dans les pays nordiques et augmente réellement en Europe». Suarez a indiqué "Dans ce monde, il est encourageant de voir que le public peut différencier les sources d’informations concurrentielles et a choisi de faire confiance à des médias plus traditionnels".

Une étude en 2013 de plus de 2 000 personnes a été mandatée par le Yorkshire Building Society Trust au Royaume-Uni, qui a constaté que moins de la moitié des personnes interrogées faisaient confiance à leurs voisins. Plus d'un quart d'entre eux ont indiqué qu'ils ne savaient même pas qui étaient leurs voisins.

Dans le même sondage au Royaume-Uni, un sur dix a déclaré qu'ils se méfiaient des nouveaux arrivants dans leur quartier et 14% disaient qu'ils avaient moins confiance envers les personnes en dehors de leurs propres communautés.

De même, aux États-Unis, Pew Research Center a mené un sondage en 2015 qui a montré qu'un peu plus de la moitié des Américains (52%) ont déclaré qu'ils faisaient confiance à tous ou à la plupart de leurs voisins.

Alors, de qui avez-vous confiance et quel est votre niveau de confiance envers les médias et vos voisins ?


À qui confiez-vous votre argent ?

Pensez à la façon dont vous regardez les agences d’assurance et les banques. Comment décidez-vous quelle entreprise est la bonne ? Est-ce la banque ou l’assurance que les membres de votre famille utilisent ? Est-ce basé sur des avis en ligne ? La recommandation d'un ami ?

Quel que soit le critère que vous utilisez pour faire votre choix, ce n'est pas une décision à prendre à la légère. Après tout, c’est votre argent.

Selon un sondage IBM de 2015, seulement 43% des consommateurs aux États-Unis déclare avoir confiance envers le secteur de l'assurance en général. En ce qui concerne les services bancaires, une autre enquête des États-Unis a montré que 64% des répondants ont déclaré avoir confiance dans leur banque principale ainsi qu’une bonne image et une bonne réputation de leur banque. Cependant, seulement 37% ont déclaré que les banques sont généralement dignes de confiance.

Fait intéressant, seulement 52% des répondants ont déclaré qu'ils étaient « très informés » au sujet des frais facturés par leur banque. Par conséquent, les clients font confiance en leur banque et pensent que les banques agiront dans leurs intérêts.

Ferratum Group, un pionnier international en matière de technologie financière et de crédit sur mobile, a été fondé à Helsinki en Finlande en 2005. Les valeurs nordiques telles que la confiance, l'honnêteté, la fiabilité et la durabilité se trouvent au cœur de nos opérations.

Ferratum Bank p.l.c., un établissement de crédit agréé par l'Autorité des services financiers de Malte pour fournir une gamme de services bancaires à ses clients, est une filiale de Ferratum Group. Ferratum Bank p.l.c. détient une licence d'établissement de crédit européen qui permet à FerratumBank de s'engager dans des transactions réglementées qui nécessitent une licence bancaire dans tous les États membres européens.

Chez FerratumBank, nous croyons qu'une transaction est plus qu'une simple transaction financière - c'est un échange mutuel fondé sur la confiance. Pour citer Kenneth Arrow à nouveau, « Virtuellement toutes les transactions commerciales ont en soi un élément de confiance, certainement toutes transactions effectuées sur une période de temps ».


Esprit communautaire

Nous voulons tous nous sentir en sécurité, nous sentir connectés à une communauté et faire partie d'un système sur lequel nous pouvons compter.

Les gens dans les pays nordiques sont prêts à payer des impôts plus élevés pour soutenir les prestations sociales du gouvernement parce qu'ils croient que leurs concitoyens ne vont pas abuser du système. Dans l’article mentionné précédemment publié sur ScienceNordic, Bo Rothstein indique : «Nous trouvons une forte association entre un faible degré de corruption et un degré élevé de confiance».

En ce qui concerne les prestations sociales dans les pays nordiques, Rothstein a déclaré dans un document pour SSRN "il est évident que les pays qui obtiennent le plus haut rang dans la confiance sociale sont également les plus élevés en matière d'égalité économique, à savoir les pays nordiques, les Pays-Bas et le Canada. Deuxièmement, ce sont les pays qui ont mis beaucoup d'efforts pour créer l'égalité des chances, notamment en ce qui concerne leurs politiques d'éducation publique, de soins de santé, de marché du travail et (plus récemment) l'égalité des sexes ".

Comme l'a publié Helge Skirbekk de Lovisenberg dia-konale høgskole (université) dans Nordic Labour Journal : « La confiance n'a pas créé les prestations sociales, mais les prestations sociales ne pourraient pas exister sans confiance. Vous ne pouvez pas avoir un état providence si vous n'avez pas confiance dans le travail des institutions sociales et le fonctionnement du système judiciaire.

Publié dans le même journal, Sigrun Aasland d'Agenda, un groupe de réflexion leader en Norvège, déclare : "La confiance signifie que nous nous sentons plus en sécurité, les relations sociales deviennent plus simples et nous utilisons les institutions sociales. Mais cela ne sort pas de nulle part, c'est le résultat d'une bonne politique. Nous avons besoin de lieux de rencontre communs et nous devons penser que nous avons des chances égales. La confiance doit être utilisée et ne peut pas être épuisée. Nous avons beaucoup de confiance, mais celle-ci doit être utilisée ".

Chez FerratumBank, nous croyons en la confiance et la transparence. Ce que vous voyez est ce que vous obtenez.

Les articles de blog ne sont pas des informations légales et ne doivent pas être considérés comme des conseils juridiques. Veuillez consulter nos documents officiels et nos tarifs pour des informations spécifiques. Pour toute question, veuillez contacter notre service assistance à l'adresse suivante: serviceassistance@ferratumbank.fr