Depuis la première publication du World Happiness Report en 2012, les pays scandinaves (Suède, Finlande, Danemark, Norvège et Islande) se classent chaque année parmi les 10 premières places.

Pour évaluer le niveau de bonheur d'une nation, le rapport se base sur les réponses données à des questions subjectives portant sur les revenus, l’assistance sociale, la communauté, la liberté personnelle et le taux de corruption.


Des ingrédients magiques en commun ?

C’est à se demander si l’eau du Nord ne contient pas un ingrédient magique. Pourquoi les pays scandinaves se classent-ils aussi bien dans les rapports sur le bonheur ?

Pour répondre brièvement à cette question : ils disposent d'une structure d’assistance sociale fiable et se caractérisent par un bon système de soins de santé, l’égalité des sexes, un excellent enseignement, une politique démocratique, un faible taux de criminalité ainsi qu’un taux de corruption bas dans le monde de l’entreprise et sur la scène politique.

La confiance et l’honnêteté sont deux autres ingrédients clés de ce succès.


En ton voisin tu auras confiance

En 2012, le rapport d’indice de prospérité a révélé que 74 % des Norvégiens, 64 % des Danois, 60 % des Finlandais et 56 % des Suédois étaient convaincus que l’autre était digne de confiance.

Andreas Bergh, économiste à l’Université de Lund et au Research Institute for Industrial Economics, affirme qu’en Scandinavie, « la majeure partie de la population pense que l’autre est digne de confiance, c’est-à-dire qu’il respecte les accords, qu’il tient sa parole, qu’il se comporte de façon honnête et bien sûr fiable. »


Une goutte d’eau dans l’océan

Les résidents des pays nordiques sont prêts à payer plus d'impôts pour soutenir les services sociaux du gouvernement, parce qu’ils sont convaincus que leurs concitoyens n’abuseront pas du système. Une histoire de confiance, une fois de plus.

Dans un essai rédigé pour SSRN, Bo Rothstein, politologue suédois enseignant à l’Université d’Oxford, a déclaré au sujet des services sociaux des pays scandinaves qu’« il est évident que les nations qui affichent le taux de confiance sociale le plus élevé présenteront aussi l’égalité économique la plus haute. On parle ici de la Scandinavie, des Pays-Bas et du Canada. »

Sigrun Aasland d’Agenda, un think tank de premier plan en Norvège, a déclaré dans les pages du Nordic Labour Journal que « la confiance procure un plus grand sentiment de sécurité, simplifie les relations sociales et nous permet de profiter des institutions sociales. Mais cela n’est pas arrivé du jour au lendemain. C’est le résultat d'une bonne gouvernance. Nous avons besoin de lieux de rencontre communs et nous devons avoir le sentiment que l’égalité des chances fait partie de notre système politique. La confiance doit être de mise et ne peut pas venir à manquer. Nous faisons facilement confiance, mais il faut en faire bon usage. »


Joindre l’acte à la parole

Les valeurs scandinaves telles que la confiance, l’honnêteté, la fiabilité et la durabilité sont au cœur des préoccupations du groupe Ferratum, pionnier international de la technologie financière et de la banque mobile fondé à Helsinki, en Finlande.

Chez Ferratum, nous sommes convaincus qu’une transaction financière est bien plus que cela. C’est un échange mutuel basé sur la confiance.


Ensemble, révolutionnons la gestion de votre argent !



Les articles de blog ne sont pas des informations légales et ne doivent pas être considérés comme des conseils juridiques. Veuillez consulter nos documents officiels et nos tarifs pour des informations spécifiques. Pour toute question, veuillez contacter notre service assistance à l'adresse suivante: serviceassistance@ferratumbank.fr